Accueil » Blog » recette pour une colère explosive !

recette pour une colère explosive !

l’émotion de colère

Parmi toutes les émotions, la colère est certainement celles qui est la plus redoutée pour ses effets secondaires !

Or, c’est justement le fait de la craindre, d’essayer de l’éviter à tout prix, de chercher à la contrôler ou à l’oublier qui lui procure son effet dévastateur !

Les émotions ne sont ni bonnes, ni mauvaises. Elles sont comme des sens supplémentaires qui apportent des informations utiles !

Les émotions sont des messagers.

La sensation que te procures une émotion est une chose, et tu as bien le droit d’aimer ou non, mais ce qui compte vraiment, c’est son message.

Pour découvrir les messages des émotions, télécharge le guide gratuit !

Avant de partir sur des solutions et des pistes de réflexion, voici la recette miracle d’une colère explosive !

Selon les dictionnaires que j’ai consulté, la colère se définie ainsi :

« État affectif violent et passager, résultant du sentiment d’une agression, d’un désagrément, traduisant un vif mécontentement et accompagné de réactions brutales. » 

Mais cette définition décrit le ressenti et l’apparence globale de la colère.

La colère est une information autour d’une injustice perçue ou d’un manque de respect à l’encontre de tes besoins et de tes valeurs.

La colère t’informe sur tous les petits manque de respect, les plus gros et les injustices sous tout les formes en particulier ce qui vient heurter de plein fouet tes valeurs profondes.

Lors que tu ressens la colère qui monte, quelque chose de précieux pour toi à été menacé. De manière objective ou non.

Quand tu n’écoutes pas le message de la colère en réalité tu manques de respect à toi-même, à tes valeurs et à tes besoins.

Alors imagines ce qui se passe quand tu fais mine qu’elle n’existe pas !

Oui c’est vrai, il y a un interdit culturel fort avec la colère.

Chez les femmes si elles sortent de leurs gonds ont dira que c’est des hystériques !

Les hommes qui ne crient pas lorsqu’ils sont en colère sont des fiottes !

Les enfants en colère sont capricieux !

Et j’en passe…

C’est bien souvent l’auto-contrôle influencer par le jugement des autres qui nous pousse à mettre un couvercle !

Et forcément un jour ou l’autre ça pête ! La colère sort, nous perdons la maitrise de nous-même, nos paroles et nos actes sont disproportionnés et nous sommes même capables d’une violence et d’une agressivité qui nous effraies !

Suite de quoi, l’on se sent mal, l’on culpabilise et on se promet de choisir un couvercle vraiment, mais alors vraiment costaud, parce que la colère c’est mal !

Et c’est ainsi que l’on repart pour un tour de cercle vicieux, à ne pas s’écouter, à fuire la colère et que l’on se conforte sur le fait que le contrôle à réponse à tout !

Comment sortir du cercle vicieux de la colère étouffée ?

Voici quatre tips pour vraiment commencer à devenir pote avec ta colère et l’utiliser pour ce qu’elle est, un messager précieux !

La colère ça se gère pas comme une carte de fidélité !

Prend note et identifie les situations de ton quotidiens qui t’agaces et qui sont source de colère !

Connais et reconnais ce qui est précieux pour toi !

Si tu ne prends pas soin de tes besoins et de tes valeurs, personne ne pourras le faire pour toi.

Pose toi lorsque tu es calme et repense aux situations que tu as trouvé injustes ou irrespectueuses.

Pourquoi sont-elles injustes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *